Bureau d'Enquêtes et d'Investigations spécialisé dans le surnaturel
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Cyrcée] Folie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cyrcée

avatar

Messages : 398
Date d'inscription : 05/07/2016

MessageSujet: [Cyrcée] Folie   Ven 8 Juil - 7:57

Le noir….. Une sensation de tangage….. Le grincement d'une corde qui se tend lentement….. Un cliquetis de chaines…… Cyrcée se redressa d'un bloc et se colla au bois rugueux qu'elle sentait dans son dos, les yeux écarquillés.

Elle gronda mais sourdement, elle ne savait pas où elle était… la prudence était de rigueur….. Tout comme rester aux aguets, difficile vu qu'elle se sentait nauséeuse, les pensées comme embrumées.

Se rappeler….. vite….

Elle fronça des sourcils, tentant de se souvenir. Le mariage…. Oui…. Elle s'était mariée…. Il y a longtemps ? Non….. Elle était avec Arcane et ses amis ….. Ils riaient et ….. ?

Le bonheur ? Oui… sûrement…. Baisser sa garde….. Cyrcée montra silencieusement les dents, oui c'est ça….. Elle avait baissé sa garde….. Une hyure…. La plage ? Oui c'est ça…. Ça lui revenait….La hyure pleurait…. Pourquoi a-t-elle été la voir ? Ca ne la regardait pas ? Aider….. Aider et protéger…. Même si ce n'était pas les siens…..Elle n'aurait pas dû….  Faiblesse….

La miqo'te serra les poings dans le noir, le tangage lent toujours présent.

Parler, discuter…. La faire sourire ? Oui….. La Hyure lui avait souri…. Boire ensemble ? Oui…. Pourquoi pas…… Puis…. Plus rien…. Et ici….. Droguée, voilà…. Voilà ce qui se passe quand on ne se méfie plus…. Tout comme Eiwa…. Cette Hyure l'a empoisonnée.

Cyrcée gronda plus fortement, les yeux lançant des éclairs de rage. Elle va la retrouver et lui fera payer….. Oui….. ca, elle va le regretter….

Sa colère lui fit rapidement retrouver ses esprits. Elle est dans une cale d'un bateau…. Ou l'emmenait-on ? Et qui ? Elle feula sourdement, les yeux luisants. Qui que ce soit, ça ne se passerait pas comme ça.

******

Loin de là, sur la terre ferme, en Thanalan oriental, une brèche dorée apparue dans un mur d'une petite caverne oubliée de tous. Elle s'ouvrit lentement, sans que personne ne s'en aperçoive.

******

Des bruits de pas qui se rapprochent, elle en compte trois différents et  s'accroupie, prête à bondir, juste le bout des griffes posé au sol, elle attend, le corps tendu prêt au combat.

Ils sont bien trois, un Roegadyn, l'attaquer en premier, puis un Miqo'te, il sera le second…. Le dernier….. Un Elezeen ? Un Ao-ra ? Il a une coule noire et longue, impossible de voir ses traits…. Elle les verra quand elle lui arrachera le visage.

C'est lui qui parle et sa voix l'a fait hoqueter. Une voix rauque, basse, aux accents gutturaux, il ricane, comme les deux autres, mais elle a les yeux rivés sur lui, ces comparses deviennent flous.

"Ca y est ?  Tu es réveillée ma beauté nacrée….. Comme je suis heureux de te voir réellement. Avec ta nouvelle apparence, tout aussi belle que l'ancienne je dois bien l'avouer".

Il émet un rire si éraillé qu'il semble venir d'une gorge pleine de gravier.

Elle souffle plus qu'elle ne parle : "Isolmnyr" Puis elle se jette droit sur lui, en hurlant sa haine, et se retrouve violement propulsée en arrière, le cou broyé par la chaine qui la retient. Elle retombe durement au sol, pour se relever et tirer brutalement sur l'entrave en éructant en draconique, ce qui a pour effet de faire éclater de rire son ancien compagnon Dragon.

Les deux autres hommes se mettent aussi à ricaner bien qu'ils aient fait un pas en arrière en la voyant charger…. Ses yeux….. Ils se regardent, cherchant le courage qui leur fait défaut dans le regard de l'autre.

Isolmnyr fait un pas en avant, alors que son ancienne compagne le dévisage, grondante et dangereuse malgré son entrave.

"Allons allons ma douce amie…. Tu n'es donc pas heureuse de me voir ? Moi qui t'ai donné une partie de mon cœur" Il se touche la poitrine, penchant sa tête cachée en un geste théâtral.

"Ton cœur hein ?" Elle ricana "Tu pensais me maudire, m'empêcher d'aimer….. Et pourtant oui, tu as vu, je suis mariée. Alors ? Elle est où ta malédiction, pauvre petit dragon ???" Elle éclata d'un rire froid, les yeux haineux.

Isolmnyr fit un pas en avant en poussant un grondement féroce et elle en profita pour tenter de le griffer sauvagement, mais il reparti souplement en arrière, et la chaine cliqueta à nouveau au cou de la jeune femme.

"En effet, tu as contourné mon …. Cadeau…. Aimer une créature plutôt qu'un de ces humains…. J'avoue que je ne m'y attendais pas" Un rai de lumière éclaira le bas de son visage, montrant à Cyrcée une bouche étirée en un large sourire, dévoilant une rangée de dents….. Beaucoup trop de dents…..

Il ne devait pas être totalement transformé. Il venait, tout comme elle, d'un monde si lointain, si vieux, un monde détruit par la soif de pouvoir de ses habitants. Tout comme elle, il était âgé de milliers d'années et si elle avait perdu ses pouvoirs de métamorphes, il avait gardé les siens, transformant son corps de dragon en une créature pouvant se fondre dans la foule Eorzeenne. Elezeen ? Ao-ra ? Impossible à voir.

"Mais parlons de ta capacité d'aimer ! Tu m'avais juré fidélité n'est-ce pas ? "

"Tu étais mort" gronda-t-elle

Il ne sembla pas l'entendre, continuant en marchant lentement devant elle

"Mais après tout tu n'es qu'une fée ! J'avoue que j'ai été faible de croire que tu pourrais accepter la Loi des Dragons…." Il poussa un long soupire faussement triste, baissant la tête "Tu m'as brisé le cœur tu sais Shujaa…. " Il se redressa "Mais dans ma grande bonté je t'ai pardonné !! C'est pourquoi ma douce guerrière"  Il désigna ses deux complices d'un geste ample dévoilant une main aux ongles noirs et griffus "Je te présente deux de tes dorénavant nombreux amants !"

Les deux hommes la fixèrent en riant, et le Miqo'te lui montra son annulaire sur lequel brillait l'alliance de Cyrcée. Elle poussa un autre hurlement de rage, et ils reculèrent à nouveaux, leur rire gras mourant dans leur gorge serrée par l'appréhension de voir la chaine se casser.

Isolmnyr fit claquer sa langue contre son palais, ricanant.

"Tss tss tss ma belle….. Tu m'as montré que ton cœur pouvait aimer tellement de fois !!! Moi…. Ce petit blondinet…."

Elle cracha plus qu'elle ne parla en le fixant, une lueur méprisante au fond des yeux "Qui t'a arraché tes ailes hein"

Il poussa un hurlement totalement inhumain et vint violement la gifler, se remettant hors de portée alors que la tête de la jeune femme allait durement cogner contre le bois de la cale.

"Ne m'interrompt pas !!!" il sembla se reprendre, se remettant à marcher lentement "Ton petit blondinet….. Tu as dû t'en séparer hein ? Trop… difficile de lutter n'est-ce pas ? L'envie de le tuer était permanente hum ?" Il ricana, puis cracha aux pieds de la jeune femme "Mais rien ne peut calmer tes ardeurs de chatte en chaleur…. Alors tu t'es jeté sur cette…. Chose…. Cette créature à l'âme et au corps séparés….. Sa brume te plait ma beauté ?" Il poussa un grondement gutturale, ressemblant fortement à ceux de ces congénères draconique avant de rire à nouveau "Alors…. Avoir plusieurs amants en même temps, ça ne te plairais pas ? De toute façon, tu n'as pas le choix, que tu ne veuilles ou non, ils t'auront"

Cyrcée le fixa, puis riva ses yeux dans ceux des deux hommes qui se cachaient presque derrière Isolmnyr, ses lèvres s'étirant en un lent sourire carnassier.

"Mais bien sûr, approchez mes amours….. Que je vous montre combien je peux être docile et obéissante….." elle émit une espèce de caquètement ricanant qui fit grimacer les deux hommes.

Isolmnyr fonça droit sur elle en poussant un rugissement si fracassant qu'elle ne put s'empêcher de faire deux pas en arrière, les oreilles baissés mais feulant encore.

"Que tu le veuilles ou non j'ai dit qu'ils t'auront !!! Ce n'est qu'une question de temps !" Il montra à nouveau sa rangée de dents, simulacre d'un sourire "Tu ne seras pas nourrie….. Tu vas être si affamée, tu seras si affaiblie, que chacun d'eux pourra profiter de sa mariée…. Ta bague sera donnée à celui qui aura la joie de t'honorer, tu pourras ainsi la voir briller toutes les nuits….. Voire plus s'ils le veulent…… n'est-ce pas ton plus cher désir ?" Il hurla, venant à nouveau la frapper brutalement "ETRE AIMEE ???"

S'il avait l'apparence d'un simple humain, il n'avait rien perdu de sa force de dragon et Cyrcée fut à nouveau projetée contre le mur, qui grinça sous l'impact.

Isolmnyr redressa la tête.

"Une simple question de temps Shujaa….. Ne l'oublie pas"

Puis il fit demi-tour, suivi des deux hommes qui purent enfin jeter un regard rempli d'une gourmandise crasse sur la jeune miqo'te affalée au sol, la tête basse.

A peine les trois hommes avaient ils disparu de son champ de vision que Cyrcée se relevait et se jetait sur l'accroche fixée au mur de la cale.

Elle gratta frénétiquement le bois, l'entaillant lentement mais surement de ses ongles griffus aux éclats métalliques. Elle n'avait pas beaucoup de temps, elle l'avait vu dans le regard d'un des hommes. Quitte à se faire tailler en pièces, ils rappliqueraient quand même pour essayer….. Et elle voulait garder ses forces pour se libérer et non pas devoir combattre.

Elle avait raison, et il fallut moins de deux heures pour que deux hommes réapparaissent dans la cale. Lentement, elle se mit en position d'attaque, les attendant.

******

Dans la grotte, la déchirure dorée est à présent grande comme deux paumes de Roegadyn, derrière, une étrange lueur violacée, mouvante. Quelque chose bougea dedans, ça approchait…. Puis deux yeux, aux iris ambrés pailletés d'or apparurent …. Ils fixèrent un endroit précis de la petite caverne.

******

Elle haletait et cracha un peu de sang, les yeux fous de rage. Elle était blessée mais moins gravement que les deux hommes, qui non seulement n'avaient pas obtenus leur dû, mais étaient bons pour faire un tour relativement long chez les soigneurs.

Elle regarda le mur avec l'accroche…. Elle n'y arriverait pas comme ça.

Cyrcée poussa un long soupir, baissant un peu la tête. Une petite idée germa et elle réattaqua le mur, s'acharnant qu'à un endroit, ses griffes raclant sans relâche. La nuit fut longue et courte à la fois. Au petit matin, elle avait des cernes noires sous les yeux, mais elle réussit à faire un léger sourire féroce. Il y avait maintenant un trou entre le mur et la moitié de l'accroche.

D'autres pas….. Une autre attaque….. D'autres hurlements de douleur, la faim et surtout la soif ne la tenaillait pas encore suffisamment. Les pas repartirent en clopinant. Ce lui permit de voir une chose, ils étaient au moins cinq la haut : trois Roegadyns, deux Hyurs, et un miqo'te…. A voir si d'autres descendraient…..

Elle continua à gratter jusqu’à ce que la chaleur sur le bois la renseigne sur l'heure. La moitié du jour….. Elle s'arrêta et écouta, la tête levée.

Pas de pas dans l'escalier, des voix en haut…. Ca tonnait, ça discutait….. L'heure de manger…. Il était temps.

Lentement, elle prit la chaine et l'entoura autour de ses mains, puis la tendit pour pouvoir prendre appui de ses deux pieds de chaque côté de l'accroche. Elle souffla puis tira aussi fort qu'elle le pouvait, grinçant des dents.

En haut, les hommes faisaient trop de bruit pour entendre la chaine cliqueter alors que Cyrcée la secouait et tirait pour la dégager.

Elle arqua son dos, la tête pencher en arrière, le visage grimaçant sous l'effort. Ne ressentant pas la douleur, elle ne hurla pas quand son poignet droit se cassa sous l'étreinte de la chaine, mais elle entendit le craquement et gronda en continuant à tirer.

Les nanites en elle, plongèrent droit sur l'os brisé, tentant de le soigner. Elle les entendit, de leur petite voix métallique l'informer du danger : au-delà de la fracture nette, les tendons risquaient d'être arrachés, puis le reste. Elle fit donc une pause, utilisant sa brume dorée de Fée pour se soigner rapidement, puis repris sa position, pour continuer à tirer.

Une voix….. Rauque….. Suave….. Un son qu'elle n'avait pas entendu depuis si longtemps, sa voix d'avant.

"Laisse-moi t'aider" Lui murmura-t-elle

"Si je fais ça, tu ne seras plus là pour me soigner" Souffla Cyrcée, tirant de toutes ses forces.

"Si je ne t'aide pas, nous ne sortirons pas de là" Gronda celle que l'on appelait Shujaa

Les voix au-dessus d'elles se faisaient moins nombreuses. L'heure du repas était terminé, certains se reposeraient peut être au soleil, mais la majorité allaient vaquer à ses occupations….. Combien seraient-ils à descendre la prochaine fois ?

Cyrcée gronda sauvagement et des ailes de brume dorée explosèrent dans son dos, réminiscence de son passé, tout ce qui restait de la fière Fée guerrière qu'elle avait été. Grandes, ombreuses, aux ergots griffues ressemblant à celles des Noctules de ce monde.

Elles se déployèrent, claquant silencieusement avant de s'étirer étrangement, perdant leur forme, pour couler au sol, prenant lentement l'apparence d'une femme. Ressemblant énormément à Cyrcée, elle avait pour différence un corps légèrement plus grand et surtout une masse de cheveux bouclés cascadant jusqu’à la moitié de ses reins.

La créature éthérée vint se placer au même endroit que Cyrcée, l'enveloppant, ses mains posées sur celle de la jeune miqo'te, elle tira avec elle, grondant aussi fort que son double.

"Sers-toi de ta rage" Chuchota l'entité.

"Non…. Trop dangereux" gronda Cyrcée.

"Plus dangereux que quoi ? Nous sommes emprisonnées, ils ne vont plus tarder….. Pourras-tu encore les repousser ? Je ne suis plus en toi, qui te soigneras ?" Le ton de Shujaa était dur et autoritaire.

Cyrcée feula, montrant des dents, puis ferma les yeux, obéissant à celle qu'elle fut durant des siècles.

Par flashs, elle revit des moments de son passé : des combats violents…… la perte de beaucoup de ses compagnons….. …… devoir abandonner son enfant…… son grondement s'amplifia, alors qu'elle serrait davantage la chaine, poussant fortement sur ses jambes… L'explosion de son monde, les hurlements des milliers d'êtres en train d'agoniser….. La peur….. Ses amies, le cristal rouge…. Elle se met crier, tirant plus fort…..

"Continue Cyrcée !!" La voix de l'entité avait la même rage qu'elle, alors qu'elle tirait tout autant.

Les hommes au-dessus ne firent pas attention au cri qu'ils entendirent. Pour certains, un simple appel à l'aide de la femme sensée les distraire, pour d'autres, le signe qu'enfin, elle avait trouvé son maitre et qu'elle serait plus facile à manœuvrer quand arriverait leur tour.

Malgré tous leurs efforts, l'accroche ne lâchait pas, et les muscles de Cyrcée commençaient lentement mais surement à se tétaniser alors que Shujaa sentait qu'elle ne serait plus présente bien longtemps, les forces de son double déclinant.

En grimaçant, la femme dorée imposa des images plus violentes dans les pensées de Cyrcée, l'obligeant à se mettre dans une rage noire…  Quelques hommes entendirent un hurlement dément et s'arrêtèrent quelque peu inquiets.

******

Dans la caverne, non loin de l'étrange ouverture dans le mur, une petite ombre apparue, et se rapprocha des yeux aux iris fendus qui la fixaient.

Elle parla d'une voix douce, enfantine.

"Oui Marraine, je vais aller les chercher, et on va aller t'aider".

Aussi vive qu'une souris, elle fila au dehors.

******

Du sang…. Des gémissements, quelques pleurs. Elle en avait compté cinq, ils n'étaient pas plus du double, le bateau où elle avait été emprisonnée ressemblant plus à une barque qu'à un galion.

Elle grondait, la bouche ensanglantée, les yeux déments, la chaine qui lui avait enserré le cou se trouvait presque enchâssé autour de ses poings.

L'attaque avait été brutale, violente, deux hommes avaient eu le crane fracassés avant même d'avoir entendu la porte s'ouvrir dans leur dos.

Une Furie, elle n'était plus que ça. Elle avait retrouvé son instinct de tueuse durant ces heures passées dans la cale, à gratter le bois, se battre contre ces hommes au regard libidineux, à se briser les reins à force de tirer sur la chaine.

Shujaa n'y avait pas été de main morte….. Si Cyrcée avait tout fait pour étouffer nombres de souvenirs douloureux, son double d'or n'avait pas hésité à les lui rappeler. Pour se protéger, un seul moyen, redevenir celle d'autrefois…. Celle qui tuait sans s'arrêter, pas de prisonnier, elle était connue pour ça. Elle avait tenté de changer, mais après tout, pourquoi ? Plus elle s'était adoucie, plus elle avait été trahie…..  

Trois autres marins avaient tenté de l'encercler, mais si elle avait perdu ses ailes, elle avait gagné en souplesse. Elle avait virevolté autour d'eux, encore sans arme, elle avait brisé la nuque du premier. Son corps n'avait pas atteint le sol, qu'elle se jetait sur le deuxième, le coutelas de sa dernière victime en main, elle l'avait proprement égorgé. Le troisième avait tenté de fuir, et le poignard avait terminé sa course entre ses omoplates.

Un autre n'eut même pas le temps de totalement se réveiller de sa sieste qu'il hurlait, le pied écrasé sous un des énormes tonneaux que Cyrcée avait décroché.

Elle ricanait quand un des restants se précipita sur elle. Elle ne fut pas assez vive, et se prit l'épée en plein ventre, elle feula, ses nanites mettant tous les voyants dans le rouge, et balança la chaine dans la tête de l'homme, l'assommant, avant de retirer péniblement l'arme de son corps. Elle vint se mettre à cheval sur le miqo'te, et, reconnaissant ses traits, elle chercha son alliance.

La douleur atroce lui arracha un hurlement quand elle lui broya le doigt entre ses dents pour récupérer sa bague, crachant l'annulaire amputé.

Il pleurait quand elle le chevaucha, coinçant ses bras sous ses genoux et le fixa, posant ses pouces griffus sous ses yeux affolés.

"Où est-il ?" demanda-t-elle calmement, alors que son regard brulait d'une haine démentielle.

"Il est…. Il est pas la…." Chouina l'homme "Il est….. Il est parti après vvvous avoir vu…. "Il renifla bruyamment "Il… il nous a juste dit qu'il…. Vous laissait la…. Pppour nous….. !!"

Cyrcée pencha la tête comme cherchant à savoir si le miqo'te lui mentait, le ventre dégoulinant de sang alors que ses nanites tentaient, en vain, de la soigner, parcourant la blessure de flashs bleus luminescents aussi jolis qu'inefficaces.

"Où est-il ? " répéta-t-elle, posant ses pouces sur les paupières de l'homme, exerçant une légère pression.

Il poussa un ululement de panique.

"Je sais pas !! J'vous jure, je sais pas !!" cria-t-il paniqué, gigotant sans pouvoir se défaire de l'étreinte "y'avait…. Y'avait un aut'bateau !! Il y a été ! Et voilà !!"

Soudain une explosion retentit alors qu'un canot de sauvetage s'éloignait rapidement, le dernier marin ayant mis le feu à toute la poudre présente dans le bateau, créant, il l'espérait, une diversion suffisante pour que la miqo'te aux yeux fous ne s'occupe pas de lui.

Cyrcée gronda en montrant les dents, le regardant partir, puis se refocalisa sur l'homme qui hurlait de peur sous son étreinte.

"S'il vous plait…. J'sais rien d'autre…. Pitié….. j'ai rien fait….. " L'homme tremblait, totalement tétanisé, autant par la femme que par les explosions qui continuaient, venant des entrailles du bateau.

Le mât s'effondra dans un fracas sans que Cyrcée ne semble s'en soucier, les yeux toujours rivés au marin.

"En effet, tu n'as rien fait…… mais parce que tu n'en as tout simplement pas eu le temps".

Il eut encore le temps de hurler de douleur alors qu'elle lui écrasait les yeux, puis s'arrêta quand, enfin, la mort le délivra.

Cyrcée se releva lentement, sa perte de sang la rendant blême, les traits tirés et les cernes noires des efforts fournis durant toute la nuit et une bonne partie de la journée et regarda autour d'elle.

Tout était en proie aux flammes, une fumée âcre et noire l'aveuglait. Le fuyard avait pris le seul canot disponible. Elle fit un pas et tomba à genoux en grondant. Elle était plus que faible et elle avait utilisée tout son pouvoir de fée pour créer ce double qui lui avait permis de se sauver. Elle ne pouvait plus se soigner, pas dans l'immédiat, et les nanites n'étaient pas conçues pour la régénérer à ce point.

"Vais-je mourir ici ?" Elle se le demanda calmement, comme détachée.

Puis, sa soif de vivre la fit se relever, grondante, les yeux fous d'une lueur démente mais aussi d'une détermination acharnée.

En chancelant, se tenant le ventre pour tenter d'arrêter le sang, elle alla jusqu’à la rambarde du bateau et l'enjamba, se laissant plus tomber dans l'eau que plonger, un sillon rougeâtre s'éloignant de l'embarcation en train de couler.

******

Une enfant arriva à la Brumée, cherchant un endroit précis, son petit visage esquissant une moue d'inquiétude…..

******
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Cyrcée] Folie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La folie des BAM ! [FINI]
» L’argent conduit à la folie !
» Crise de folie... |Libre|
» ~ Lorsque la folie danse la valse de la Vie ~
» Ethan Fever - La folie est un art {OK}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Compagnie Arachne :: Le Bureau d'Enquêtes et d'Investigations Arachne - [Partie RP] :: Récits :: Background-
Sauter vers: