Nous allons là où nous porte le vent
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Altan Adarkim

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Altan Adarkim

avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 08/08/2017

MessageSujet: Altan Adarkim   Ven 11 Aoû - 0:07

Nom d'usage : Altan Adarkim
Race : Xaela
Âge : 27 ans
Affiliation : Le bureau Arachne
Activités : chasseur, plus ou moins d'autres choses nébuleuses à ses heures perdues, comme jouer de la flûte ou regarder les étoiles.

Apparence :

Petit, pour un Au'ra, Altan n'en demeure pas moins un Xaela, élevé dans la tradition guerrière des Steppes d'Azim et a, de ce fait, à l'instar des siens, développé une musculature et un physique de guerrier, quoique plus en finesse que les hommes les plus brutaux de sa tribu, qu'il aura continué à entretenir même après son départ des Steppes.

Le Xaela au teint sombre préserve par ailleurs la tradition des Steppes en adoptant les coiffures tressées des guerriers nomades, s'avérant être, de manière plutôt surprenante, tout à fait capable d'entretenir correctement sa longue chevelure noir de jais, au sein de laquelle émergent, de manière éparse, de petites cornes grises, plus claires que le reste de ses écailles, d'un noir de jais également. Ses prunelles quant à elles sont d'un orange ocre souligné par un cercle noir.

Ce que l'on dit de lui et ce que l'on peut apprendre de lui :

- En Eorzea :

Un Xaela, débarqué il n'y pas si longtemps que ça en Eorzea. Il vivait dans des conditions plutôt précaires, revendant les fruits de ses chasses qu'il effectue principalement en forêt pour survivre au jour le jour. Il avait trouvé un toit à la quincaillerie du Dragon assoupi, à Brumée, avant de rejoindre le Bureau Arachne en fréquentant de manière régulière le Refuge. Il semble par là même que ses conditions de vie se soient légèrement améliorées, et qu'on ne le retrouve plus à dormir sous un pont de temps à autre.

Plutôt sociable, féru d'alcool, il fréquenterait de temps à autre les soirées mondaines des différents établissements renommés éorzéens, surtout lorsqu'il sait qu'il y aura au moins un verre gratuit. Naturel, le Xaela ne s'encombre d'ailleurs guère de protocoles et de ronds de jambe, au risque de déplaire à certains, ce dont il ne semble avoir cure.

- En Othard :

Membre de la tribu Adarkim, Altan a toujours été considéré à la fois avec curiosité et mépris. Initialement de la tribu des Tumet, il a échoué l'épreuve de la dixième année et a été recueilli par la tribu des Adarkim, toujours heureuse d'accroître son effectif. Rien que ce fait lui vaut le mépris des plus puissants de la tribu, quand bien même il a su par la suite pu suffisamment prouver sa valeur pour pouvoir participer au Tsagaan Sar, quand bien même ses faits d'armes n'ont jamais rien eu de remarquable – si ce n'est qu'il est justement parvenu à survivre pendant des années au Tsagaan Sar. Son cercle de connaissances s'est toujours avéré être restreint à quelques personnes, mais peu de gens ont vraiment eu la motivation de chercher à connaître mieux cet homme qui n'était après tout en rien remarquable, dont le passe-temps insolite consistait à jouer de la flûte sous un ciel étoilé. D'ailleurs, lui et une amie qui lui était proche, du nom d'Etugen, ont disparu pendant quatre ans de la Steppe, avant d'y revenir. Il se dit que la mort d'Etugen survenue dans d'étranges circonstances, a poussé le Xaela à abandonner la Steppe une seconde fois pour de lointaines contrées.

En vérité, peu le savent, Altan est de la tribu des Moks, initialement de ceux vivant au sein de la tribu Tumet, et a été recueilli par ceux vivant au sein des Adarkim. A son instar, Etugen faisait également partie de cette tribu très secrète, issue elle des Avagnar, assimilés par les Adarkims après leur défaite. Initialement pressenti comme éventuel chaman devin - udgan - par son habileté à lire les signes du destin, notamment dans les étoiles et les osselets, sa faiblesse au cours de l'épreuve des Tumet l'a marqué comme indigne du privilège et n'a donc jamais été réellement formé en la matière. Même au sein des Moks, il est perçu comme un insolite, dont on ne sait pas vraiment quoi faire.

- En Ilsabard :

Pendant les quatre années où il a disparu de la Steppe, en compagnie d'Etugen, Altan a en réalité servi au sein de l'armée garlemaldaise, en compagnie de son amie Etugen. Malgré ses compétences d'archer, il lui a été attribué le rôle de Medicus lorsqu'un des officiers médicaux supérieurs a décelé en lui des pouvoirs magiques de guérison, vraisemblablement liés aux étoiles. Ayant cependant appris à se servir de la magie de guérison sur le tas, il n'a jamais exploré le fond de ses capacités à manipuler l'éther.

Assignés à une unité en Ilsabard, l'Empire aimant déporter ses conscrits afin de diminuer les risques de rébellion, Altan et Etugen déserteront l'armée peu après un incident ayant mené à l’annihilation presque complète de leur escouade, dont les détails ne sont pas vraiment bien connus. Toujours est-il que depuis ce jour, Altan n'a plus jamais pratiqué la magie.


- Pour ceux ayant une perception accrue de l'éther :

Au premier abord, l'éther d'Altan n'a rien vraiment de particulier. Si vous vous y attardez, peut-être remarquerez-vous qu'il possède effectivement un éther proche de celui des astromanciens, mais qu'il n'a aucun contrôle dessus, du fait de stigmates laissés par un éther d'un autre genre, qui ne semble pas du tout lui appartenir, mais qui continue perpétuellement de léser son éther et sa maîtrise.

[ N.B. : parce qu'il est possible d'être un boulet au point de faire une faute de frappe dans le nom de son perso in-game, Altan Ardakim est le nom qu'il porte dans le jeu. ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Altan Adarkim

avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 08/08/2017

MessageSujet: Re: Altan Adarkim   Ven 25 Aoû - 15:18

La douce brise de la Steppe jouait avec ses tresses noir ébène, alors que son regard ambré suivait la silhouette des deux yols s'éloignant dans les cieux, sous les rayons du soleil de l'après-midi. Il ne savait plus si c'était la colère qui l'habitait, ou l'amertume, puisqu'il savait pertinemment que Salkhi ne l'avait pas mené ici par simple méchanceté ou malice. L'oiseau savait. Il connaissait trop bien son partenaire pour que son geste n'ait aucune signification. Un long soupir s'échappa des lèvres du Xaela alors qu'il fit lentement demi-tour, s'avançant d'un pas résigné vers le monticule de pierre s'élevant auprès du bord de la falaise.

Le monument mortuaire de fortune n'avait pas bougé depuis qu'il l'avait élevé il y avait des lunes de cela, sous le regard implacable de ses bourreaux, son corps meurtri des innombrables blessures qu'ils lui avaient infligés, son sang se mêlant aux larmes alors que ses mains empilaient avec résignation les pierres trouvées ça et là sur le flanc de la montagne. Fixant le monticule d'un regard lugubre, Altan combattit un bref instant l'envie de le détruire d'un coup de pied rageur, effaçant par là même toute trace physique de la mort d'Etugen. Mais au lieu de cela, il s'assit, simplement, en tailleur, devant le monticule.

« Que Nhamaa te garde, Etugen. »

Il n'avait pu lui offrir guère mieux que ce pitoyable amas de cailloux en guise de rite mortuaire. Et à présent qu'il était libre d'en faire plus, il n'avait guère la force ni la volonté de changer les choses. De toute façon, elle était morte. Et quel que serait le rite mortuaire que l'on effectuerait en son honneur, le cœur du Xaela saignerait toujours de la même manière.

Son regard se détacha du monticule pour se perdre dans l'horizon. Il ne pouvait plus distinguer les deux silhouettes ailées qui avaient emporté avec elles Ume, Ayumu et Keiten. Il avait pu lire dans le regard de la Raen l'inquiétude, alors que Keiten riait de la malice de Salkhi. Une pointe de culpabilité serra le cœur du Xaela. La dernière chose dont il avait voulu, c'était bel et bien entacher des souvenirs du passé la découverte de la Steppe de son amie Ume, mais Salkhi en avait voulu autrement.

Probablement l'oiseau avait-il deviné que son partenaire ne remettrait jamais les pieds sur cet abord rocheux s'il ne prenait pas lui-même les choses en main. Et même si cela lui faisait du mal de le reconnaître, il en était presque reconnaissant envers le rapace. Ce n'était ni la première fois, ni la dernière fois qu'il tentait et tenterait de fuir la réalité des choses.

Retenant un énième soupir, le Xaela porta ses doigts à sa corne droite et activa la perle d'un bleu céruléen qui y était nichée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Altan Adarkim
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Personnages des romans (en construction)
» Bann Ena"dariss (Gryffondor)
» Tournoi des V1: Ama d'Amphitrite (Luka)// Altan du Narcisse (Selena)
» Tout dans les muscles rien dans la cervelle ( PV Altan/ Kandra) Abandonner
» Combat d'Altan de Selena contre Jaki, The Revenge

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Nomades :: Les Dossiers des Nomades - [Partie RP] :: Les Nomades :: Fiches Persos-
Sauter vers: