Nous allons là où nous porte le vent
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Shynaen Chantelune

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shynaen



Messages : 7
Date d'inscription : 14/07/2017

MessageSujet: Shynaen Chantelune   Mar 18 Juil - 21:47




Présentation

Nom : Chantelune
Prénom : Shynaen
Sexe : Homme
Race / Ethnie : Hyur / Hyurois
Age : 22 ans
Taille : 1,65 yalms (1m80)
Corpulence : Légèrement musclé
Poids : 165 ponzes (75kg)

Métier : Garde du corps
Statut : Nouvelle recrue des Arachnes

Tempérament : Curieux, Enjoué, Toujours poli mais oublie vite toutes formalités.

Aime : L'escrime, La découverte, Rendre service
Déteste : Les injustices, Ne rien faire, Être impuissant face à l'adversité



Origines

Shynaen Chantelune est l'unique descendant de la longue et discrète lignée de Mages Rouges du côté de son père, et d'une famille de pêcheurs du côté de sa mère.

Il y a 25 ans, son père quitta Gyr Abania, quelques années à peine avant l'invasion Garlemaldaise, et se réfugia clandestinement dans la forêt de Sombrelinceul. C'est en cherchant un passeur pour se rendre en Noscea qu'il rencontra sa future épouse.
Il fut d'ailleurs autant charmé par la grande cité Limsa Lominsa que par la batelière, et il décida donc d'y habiter et de fonder une famille.

Malheureusement, quand Shynaen n'avait que 3 ans, son père, en soif d'aventure et d'exploration, partit en expédition.
Ni lui ni le bateau sur lequel il embarqua ne revinrent, et encore à ce jour, personne ne sait s'il sont arrivé à destination...

Grandissant sans père, Shynaen eu une éducation correcte par sa mère qui redoubla d'effort pour permettre à son fils de bien vivre. Cela l'épuisa, et c'est pour cela que le jeune garçon travailla au port dès ses 12 ans, se sentant coupable de reposer ainsi sur l’acharnement de sa seule famille.

Ce qui devait arriver arriva : peut avant son 18ième anniversaire, la mère de Shynaen fut emportée par la maladie, refusant de dépenser le peu d'argent qu'elle gagnait pour son fils dans des médicaments.
Bien qu'attristé par son deuil, Shynaen sût que sa mère souffrante était partie en paix, voyant son jeune garçon maintenant adulte ressembler à son père plus que jamais.

Les chiens ne font pas des chats, dit l'adage. Shynaen, curieux de découvrir le monde, et voulant suivre les traces de son père, s'en alla à l'aventure, proposant ses services, tantôt de mercenaire, de marin, et même de garde du corps.

Façonnant son corps, il devint vite un redoutable adversaire à l'épée, et malgré ses origines, plutôt bancale en magie. Il reste pourtant déterminé à maîtriser son héritage et enfiler un jour la tenue de duelliste légué par son père, qu'il garde précieusement.



Apparence

Ses cheveux blanc sont longs et rasé sur les côtés, coupe de cheveux souvent portée par les marins peux scrupuleux. Ses yeux d'un argent clair semblent presque blancs.
Il entretient une petite barbichette et une légère moustache, dont le poil est de même couleur que ses cheveux.

Une cicatrice barre son œil gauche, partant de son front jusqu'à sa pommette, blessure infligé par un pirate lors d'une de ses missions d'escorte. Heureusement, ni son œil ni sa paupière n'ont été touchés.

Chose courante chez les marins, pour ne pas dire signe distinctif, il porte à chacune de ses oreilles une boucle en cuivre.




Disant ne pas mériter porter les atours de son père, Shynaen porte une tenue de combat en serge, teinte en rouge. Il arbore à son côté une rapière en durargent.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shynaen



Messages : 7
Date d'inscription : 14/07/2017

MessageSujet: Re: Shynaen Chantelune   Lun 7 Aoû - 23:50

[Journal de bord, 5è soleil de la 8è Lune Astrale]

Depuis que j'ai rejoins le Bureau, je me suis rendu compte que j'étais faible.

Cela ne sert à rien de se voiler la face : certes mes talents de bretteur m'ont permis de bien vivre en tant que garde du corps, mais contre ce que l'on affronte, je ne vaux rien.

J'ai beau être vif, j'ai beau toucher l'ennemi, si la pointe de ma rapière ne fait que glisser sur la peau de celui que j'affronte, alors je vais mourir.



Shynaen pose sa plume et se penche pour masser sa cheville encore douloureuse de son affrontement contre les hommes de Wamuu.


Non seulement je ne suis pas assez fort, mais je me suis également rendu compte que la force seule ne résolvait rien. Et jusqu'à maintenant, je n'ai jamais brillé en magie. Je pouvais à peine lancer un sort, et encore, ce dernier ne produisait qu'un vague effet de lumière. Pas de dégâts. Pas de soin.

Jusqu'à maintenant.

L'affrontement contre Viktor m'avait poussé à m'engager après du Bureau. L’excès de confiance m'a fait croire que toutes les missions seraient aussi simple.
J'ai vite déchanté contre le cyclope. Il était fort, il était résistant, et si je n'avais pas réussi -encore aujourd'hui je ne sais comment- à lui mettre ma rapière dans l'oeil, je serais sans doute mort.

Dès mon retour au bureau, je me suis entraîné. Ma force, oui (elle venait tout de même de me sauver), mais également en magie.

Malheureusement, les évènements se sont précipités, et nous nous sommes retrouvés face à Wamuu et ses hommes. Et nous avons perdu.

J'ai perdu.

A terre, la cheville broyée par l'un des hommes jaillissant du sol, j'ai incanté. Et j'ai raté. Encore une vague illumination de ma paume. J'étais toujours incapable de lancer un sort convenablement.

Jusqu'à maintenant.

Après le combat cependant, j'ai voulu soigner ma cheville. Et j'ai réussi.
Certes, la blessure n'était pas aussi sérieuse qu'elle aurait pu l'être, et je n'ai pas réussi à la soigner complètement, mais j'avais réussi.

J'avais lancé avec succès mon premier sort de magie blanche.

Aussitôt rentré, frustré d'avoir perdu, frustré d'avoir été faible, frustré d'avoir été incapable de lancer une magie offensive et d'avoir pourtant réussi un sort curatif, je me suis entraîné de plus belle.

Mais uniquement à la magie cette fois.


Si j'écris aujourd'hui ces lignes, ce n'est pas pour me vider de ma frustration. Cette frustration la, je l'ai utilisée à bon escient et m'a permis d'avancer, de progresser.
Si j'écris aujourd'hui ces lignes, ce n'est pas pour me vanter de maîtriser la magie en un temps record, d'ailleurs, je n'ai pas réussi.

Si j'écris aujourd'hui ces lignes, c'est parce que j'ai trouvé un moyen. Un intermédiaire.

Certes, je ne peux toujours pas lancer de sorts convenablement, mais j'ai découvert que si je concentrais mon éther dans ma rapière, je pouvais la rendre plus forte, et même projeter cet éther d'un simple mouvement de poignet.

J'ai lu dans de vieux ouvrages que les aspirants Mages Rouges qui n'étaient pas spécialement bon en magie passaient par cette étapes afin de maîtriser les bases de la manipulation d'éther avant de se lancer dans l’apprentissage des magies blanches et noires.


Je n'arriverais sans doute jamais à ce stade.
Je ne serais sans doute jamais Mage Rouge.

Mais j'ai trouvé ma voie.


Dernière édition par Shynaen le Mar 8 Aoû - 0:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shynaen



Messages : 7
Date d'inscription : 14/07/2017

MessageSujet: Re: Shynaen Chantelune   Mar 8 Aoû - 0:19

[Journal de bord, 7è soleil de la 8è Lune Astrale]

Les évènements se précipitent encore plus, et s'enchaînent trop rapidement à mon goût.

Comment quelqu'un peut connaître une sensations de réussite extrême puis de plonger dans la panique dans une même journée ?

Tôt ce matin, je poursuivais mon entraînement magique. Pour ne plus attirer l'attention, et aussi pour ne pas me faire arrêter, j'avais quitté hier l'air d'entraînement du Bureau pour m'entraîner à l’abri des regards indiscrets dans les fin-fonds de Noscea.

Après tout, la moitié de ma force magique est de la magie noire.

Et j'avoue ne jamais avoir autant jubilé après avoir réussi à lancer cette dernière.

L'incantation était beaucoup trop longue, la puissance incontrôlable, et la précision inexistante.
Inutilisable en l'état, donc.

Mais j'ai réussi !


Et c'est là que la joie s'arrête.


Plus tard dans la journée, je décide d'accompagner A'Lys et Touakami sur le lieu de notre dernier combat, pour y trouver d'éventuels indices.

Et l'une des pires situations possible s'est produite : Wamuu.

Il nous a adressé la parole comme un fermier susurre des mots doux à son bétail avant de le conduire à l'abattoir. Nous n'étions que de la nourriture à ses yeux, mais juste assez intéressante pour qu'il s'amuse de nous comme un chat s'amuse d'une souris un peu trop vigoureuse.

De plus, ce salaud à eu le culot de nous annoncer son départ en Yanxia pour y aller dévorer d'autres innocents, certains qu'il pourrait sans mal nous échapper !

Et cet enfoiré avait vu juste.

Je pouvais l'attaquer à tout moment, et à l'entendre parler de la manière dont il allait massacrer des innocent, ma raison et mon sang froid m'avaient quitté.

Mais je n'ai pas pu.

Ma rapière était prête, chargée d'éther.
Je récitais intérieurement en boucle l'incantation que j'avais réussi ce matin, pour la lui lancer au visage à la première occasion.
Et il y en a eu des occasions !

Mais je n'ai pas pu.

Je n'ai pas eu peur. J'étais juste encore trop faible.

Mais la prochaine fois sera la bonne.



Shynaen pose sa plume, et se laisse aller contre le dossier de sa chaise.
Une lumière clignotante le tire de sa réflexion : le mémoquartz.
Il le saisit, le manipule -non sans difficulté, c'est encore nouveau pour lui- puis lit le message qui y est écrit.
Si sa chambre n'avait pas été éclairée par une simple bougie, n'importe qui l'aurait vu blêmir jusqu'à en devenir pâle comme un mort.
Tremblant, il saisit sa plume et se remet à écrire.


A peine eu-je le temps de finir ce que j'ai écris qu'une annonce est arrivée.

Et je suis incapable de déterminer si elle est bonne ou mauvaise.

Wamuu s'en enfuit en Yanxia, et parole d'homme, je le tuerais de mes propres mains. Et sur le message que je viens de recevoir, la décision a été prise par le Bureau : nous partons demain.

Cela me réjouit. Un peu.

Ce qui m'empêche de m'en réjouir d'avantage, c'est le trajet.
Comme il n'est pas possible pour la plupart d'entre nous d'y aller via le réseau d'étherite, moi compris, nous allons en Orient en bateau.

Comme mon père, il y a 19 ans.

Espérons simplement que nous ne connaitrons pas le même destin tragique que lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shynaen



Messages : 7
Date d'inscription : 14/07/2017

MessageSujet: Re: Shynaen Chantelune   Lun 14 Aoû - 11:46

[Non daté, sans doute entre le 10è et le 14è Soleil de la 8è Lune Astrale]

L'écriture est hésitante et maladroite, un peu penchée.
La fatigue ?
L'alcool ?
Les deux, sans doutes.

Arrivé à Kugane. Voyage correct.

Pas de père. Pas d'archives.

Belle ville. Culture intéressante. Noms compliqués. Négociations interminables.

Le Saké est bon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Shynaen Chantelune   

Revenir en haut Aller en bas
 
Shynaen Chantelune
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'ocarina Chantelune.
» À la poursuite d'Ocarina Chantelune[pv]
» Isaïa Chantelune [ Noble de Missède & Guérisseuse ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Nomades :: Les Dossiers des Nomades - [Partie RP] :: Les Nomades :: Fiches Persos-
Sauter vers: